35e Régiment du Génie de combat

Identification de l’unité

Insigne du Corps du Génie

UBIQUE
« Partout »

Emplacement

2630, Boulevard Hochelaga
Quebec, QC  G1V 0H2

35e Régiment du Génie de combat

35e Régiment du Génie de combat

Joignez notre équipe

Vous cherchez du travail à temps plein ou à temps partiel? Nous embauchons et offrons d'excellentes perspectives de carrière. N'hésitez pas à appeler ou envoyer un courriel à notre recruteur qui se fera un plaisir de répondre à vos questions et de vous indiquer comment vous adresser à notre régiment.

Le recruteur de notre équipe

Nom : Sgt Miguel Castellon Rivera
Téléphone : 418-653-5656 option 1
Courriel : 35rgcrecrutement@forces.gc.ca

Ou contactez

Téléphone : 1-800-856-8488
Trouvez un centre de recrutement près de vous. 

Entraînement

Septembre à mai:

  • Mardi soir 
  • 19 h à 22 h
  • Deux fins de semaine par mois (vendredi soir au dimanche)

Mai à août : Emploi à temps plein garanti pour les quatre premières années.

Métiers dans notre unité

Équipement

Armes :

Véhicules :

 Voir une liste des armes et véhicules de l'Armée canadienne.

Qui nous sommes

Le 35ᵉ Régiment du Génie de combat (35 RGC) est un des régiments de la Première réserve de l'Armée Canadienne. Le 35 RGC existe depuis le 15 juin 1920 et est la seule unité du génie de la Première réserve dans la grande région de Québec.

L'expertise du 35 RGC a servi la communauté en quelques occasions et ce, en collaboration avec les autorités civiles. Par exemple, le Régiment a été présent pendant la crise du verglas en 1998, a collaboré à la construction d'un pont pour la piste cyclable de la « Route verte » dans la ville de La Pocatière en 2004. Récemment, le personnel du 35 RGC fut déployé dans la région de Montréal suite aux inondations (Op LENTUS) qui ont affecté ce secteur. Des membres du 35 RGC se sont aussi portés volontaires pour prendre part lors des missions des Forces armées canadiennes à l’étranger : Ex-Yougoslavie, Afghanistan, Congo, Haïti et Koweït.

La mobilité et la contre mobilité font partie du rôle premier des ingénieurs de combat, ils s’assurent que le personnel civil et militaire présent dans leur zone de responsabilité puisse s‘y déplacer de façon sécuritaire. Les différentes tâches accomplies par les ingénieurs de combat sont : construction de ponts et de radeaux moyens (ponts flottants), conduites de véhicules moyens et lourds, conduite de bateaux d’assaut, purification d’eau, utilisation d’explosifs, neutralisation de mines et utilisation d’outils électriques et hydrauliques.

Le 35 RGC possède une solide réputation, les valeurs qui guident ses membres ont pour fondement l'esprit de camaraderie, le dévouement, l’entraide et le dynamisme.

Avantages de l’enrôlement

Lorsque vous vous joignez à notre unité, vous recevrez une rémunération concurrentielle pour votre travail à temps partiel ou à temps plein. Vous êtes également admissible pour une formation en cours d’emploi qui pourrait vous être utile dans votre vie civile. Aussi, il y a des avantages médicaux, dentaires et éducatifs qui sont offerts aux réservistes de l’Armée.

Voici les détails :

Équipe de commandement

  • Commandant : Lieutenant-colonel Lessard, CD
  • Sergent-major régimentaire : Adjudant-chef Roger, CD

Communiquez avec nous

35e Régiment du Génie de combat
2630, Boulevard Hochelaga
Quebec, QC  G1V 0H2

Téléphone : 418-653-5656

Nouvelles

Carole Richer et son fil, le Cplc Danny Losier

L’encouragement et la fierté d’une mère militaire

Gatineau, au Québec — « Je le soutiens toujours. Je n'en raffole pas, mais je le soutiens », dit Carole Richer à propos de la carrière militaire de son fils. Le caporal-chef Danny Losier, du 5e Régiment d'artillerie légère du Canada, a terminé son premier déploiement en décembre 2019, arrivant à la maison juste à temps pour Noël. Ce fut une période difficile pour Carole, mais cette mère n'a jamais voulu faire obstacle à son fils.
Le 8 mai 2020

L’adjudant Étienne Guérin

L’Armée canadienne remporte un défi de résilience en Nouvelle Zélande

L’adjudant Étienne Guérin, du 1er Bataillon, Royal 22e Régiment, a non seulement participé au programme Aumangea en février dernier, mais il a en outre été nommé meilleur volontaire – un titre donné par le personnel du programme et les autres soldats participants.
Le 6 avril 2020

Les Forces armées canadiennes et des Alliés parfont leurs compétences de combat interarmées dans le cadre de l’exercice assisté par ordinateur UNIFIED RESOLVE 2020

10 février 2020 – Kingston (Ont.) – Ministère de la Défense nationale/Forces armées canadiennes
Le 10 février 2020

Voir d'autres nouvelles

Notre histoire

Le 10 Engineer Squadron a vu le jour  le 15 juin 1920 et a participé aux deux conflits mondiaux. Le 2 janvier 1947, une réorganisation eut lieu et le 10e Escadron du génie fut recréé.

À l'automne 1974, apparaît le nouvel emblème du génie. Celui-ci, bilingue, met en évidence un castor qui, en plus d’être un symbole national, symbolise l'ardeur au travail, caractéristique propre au génie militaire canadien. À l'automne 1975, l'unité change à nouveau de noms et devient le 10e Escadron du Génie de Campagne. Ce nouveau nom se rapproche davantage de la réalité de l'escadron, soit le travail de campagne. C’est sous le commandement du Major Denis Thébeau que l'unité obtint le statut de régiment et devint, le 23 novembre 2006, le 35e Régiment du Génie de Combat.

Date de modification :