Courage, force et endurance : l’héritage de la 3e Division du Canada

À la fin de décembre 1915, des unités et formations déployées en France dans le cadre de la Première Guerre mondiale ont été regroupées pour former la 3e Division du Canada, ce qui allait marquer le début d’une fière tradition militaire. Cette division de combat pleinement équipée et à effectif complet s’est distinguée lors de plusieurs campagnes, notamment les batailles du mont Sorrel, de la Somme, d’Amiens, de la crête de Vimy et de Passchendaele, ainsi que la poursuite vers Mons. Cette première version de la Division, mises sur pied pour les besoins de la guerre, a été démantelée à la fin de la Première Guerre mondiale.

La Seconde Guerre mondiale a donné  lieu à sa reconstitution. Dorénavant appelée 3e Division d’infanterie canadienne, elle a été la seule division canadienne à participer aux premiers débarquements du jour J sur la côte de la Normandie le 6 juin 1944. Elle a aussi joué un rôle clé lors des campagnes en Normandie, dans les ports de la Manche, à l’estuaire de l’Escaut, en Rhénanie et lors de la libération de la Hollande. Durant la Seconde Guerre mondiale, les soldats de la 3e Division d’infanterie canadienne portaient l’écusson divisionnaire gris français sur leurs épaulettes pour se distinguer, comme ils l’avaient fait durant la Première Guerre mondiale. À leur retour au Canada au terme de la guerre en juin 1946, la Division a été une fois de plus démobilisée.

Au début des années 1990, la Division est reconstituée et devient un des quatre commandements de secteur de l’Armée canadienne. La formation nouvellement formée est renommée Secteur de l’Ouest de la Force terrestre (SOFT), et elle est responsable de l’ensemble des formations de la Force régulière et de la Réserve de l’Armée au Manitoba, en Saskatchewan, en Alberta et en Colombie-Britannique. Les formations de ligne du Secteur de l’Ouest sont le 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada ainsi que les 38e, 39e et 41e Groupes-brigades du Canada.

En plus des brigades, le SOFT est également composé du 1er Groupe de soutien de secteur et ses bases, le 4e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens et le Centre d’instruction du Secteur de l’Ouest. L’énorme contribution du SFT aux opérations nationales et aux missions à l’étranger dans des régions comme les Balkans et l’Afghanistan, devient une marque de commerce du commandement pendant plus de deux décennies.

Le 6 juin 2014, date du 70e anniversaire du débarquement de la 3e Division du Canada en Normandie, le SOFT reprend son nom d’origine, la 3e Division du Canada. Ce jour-là, la 3 Div CA se voit accorder le droit permanent de porter l’écusson gris français distinctif, en plus de se réapproprier sa riche et héroïque histoire.

Liens connexes

Date de modification :