8th Canadian Hussars (Princess Louise's)

Identification de l'unité

8th Canadian Hussars

REGI PATRIAEQUE FIDELIS -- Fidèle à mon roi et à ma patrie

   

Emplacement

Moncton Garnison

299 rue Park
Moncton, NB  E1C 9L4

_____

Manège militaire Sussex

9 Drive Leonard
Sussex NB  E4E 2P8

Joignez notre équipe

Vous cherchez du travail à temps plein ou à temps partiel? Nous embauchons et offrons d'excellentes perspectives de carrière. N'hésitez pas à appeler ou envoyer un courriel à notre recruteur qui se fera un plaisir de répondre à vos questions et de vous indiquer comment vous adresser à notre régiment.

Le recruteur de notre équipe

Nom : Sergeant Darren Spicer
Téléphone : 506-860-550, Ext. 5529
Courriel : darren.spicer@forces.gc.ca

Ou contactez

Téléphone: 1-800-856-8488
Trouvez un centre de recrutement près de vous. 

Entraînement

septembre à juin:

  • jeudi soir
  • 19 h à 22 h
  • une fin de semaine par mois.

L'emploi d'été à plein temps est disponible de mai à août.

Métiers dans notre unité

Équipement

Véhicules :

Voir une liste des armes et véhicules de l'Armée canadienne.

Qui nous sommes

Le 8th Canadian Hussars (Princess Louise’s) est une unité de la Première réserve ayant une longue et prestigieuse histoire. Le Régiment a été formé en 1848 dans la région de Sussex et était connu à l’origine sous le nom de Saunders Horse. Le 8th Canadian Hussars est le régiment de cavalerie actif le plus ancien au Canada. Le Régiment est devenu une unité blindée durant la Deuxième Guerre mondiale. En temps de guerre, des centaines de membres du 8th Canadian Hussars se sont joints aux forces actives. Ils ont servi avec distinction sur les champs de bataille en France et à Flandres durant la Première Guerre mondiale, ainsi qu’en Italie et en Hollande au cours de la Deuxième Guerre mondiale. Plus tard, ils ont également participé à des déploiements en Europe, dans le cadre des efforts de l’OTAN, au Moyen-Orient, en Extrême-Orient et à Chypre en tant que soldats du maintien de la paix pour les Nations Unies.

Aujourd’hui, les membres du 8th Canadian Hussars sont de nouveau soldats de la Milice. Le Régiment continue d’affecter des hommes et des femmes pour appuyer l’Armée à des endroits comme l’Afghanistan.

Avantages de l’enrôlement

Lorsque vous vous joignez à notre unité, vous recevrez une rémunération concurrentielle pour votre travail à temps partiel ou à temps plein. Vous êtes également admissible pour une formation en cours d’emploi qui pourrait vous être utile dans votre vie civile. Aussi, il y a des avantages médicaux, dentaires et éducatifs qui sont offerts aux réservistes de l’Armée.

Voici les détails :

Équipe de commandement

  • Commandant - Lieutenant-colonel Tom Peppard, CD
  • Sergent-major régimentaire - Adjudant-chef Jody Tower, MMM, CD

Communiquez avec nous

Moncton Garnison
299 rue Park
Moncton, NB  E1C 9L4

Téléphone : 506-860-5500, Ext. 5752

Manège militaire Sussex

9 Drive Leonard
Sussex NB  E4E 2P8

Téléphone: 506-432- 6661

Nouvelles

L’Aîné Charles Sewell devant la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown.

Un aîné autochtone de Gagetown fait la différence

Oromocto (Nouveau-Brunswick) — Un aîné autochtone n'est pas nécessairement une personne âgée. La base de soutien de la 5e division canadienne (BS 5 Div CA) à Gagetown a la chance d'avoir un aîné en résidence qui n'a que la quarantaine. Il s'appelle Charles Sewell.
Le 20 juillet 2020

Le Lcol Taylor, en compagnie d’équipes COCIM et OPSPSY de la Cie Charles et d’interprètes.

Formée pour diriger

Antigonish (Nouvelle-Écosse) — Le lieutenant-colonel Eleanor Taylor n’a jamais prévu devenir pionnière. Ce qu’elle voulait, comme élève de la onzième année en 1994, était de trouver une carrière intéressante. Lorsqu’elle est tombée par hasard sur une brochure du Collège militaire royal dans le bureau de son conseiller en orientation au secondaire, elle a entamé son parcours pour devenir pionnière au sein de l’Armée canadienne (AC).
Le 12 mars 2020

Marjorie Whitcomb (née Horsnell)

Célébration du service d’une infirmière militaire

Saint John (Nouveau-Brunswick) — La Journée internationale des femmes est l’occasion de mettre en lumière les contributions de nombreuses Canadiennes qui ont servi leur pays, comme Marjorie Whitcomb (née Horsnell). Poussée par son goût de l’aventure, Marjorie s’est enrôlée dans le Corps de santé royal de l’Armée canadienne à titre d’infirmière militaire en 1949, à l’âge de 23 ans.
Le 9 mars 2020

Voir d'autres nouvelles

Notre histoire

Les origines du 8th Canadian Hussars (Princess Louise’s) remontent à une troupe à cheval que le Capitaine John Saunders, du comté de la Pincesse Anne, forme à ses frais en 1775 dans la colonie de la Virginie pour se battre au nom de la Couronne contre les colons rebelles. Ce régiment hors de l’ordinaire comprend des fusiliers, des grenadiers, une artillerie et une cavalerie, et n’encaisse aucune défaite de toute la guerre de l’Indépendance. En septembre 1783, le Régiment s’embarque en bloc pour la Nouvelle-Écosse et atteint Saint John le 27 septembre. Bon nombre de ses soldats, dits loyalistes, s’établissent dans les vallées des rivières Saint-Jean et Kennebecasis. La nouvelle colonie, principalement peuplée de soldats loyalistes, compte donc dès le début une forte tradition militaire et une milice efficace.

En 1839, la troupe du comté de York, appelée York Light Dragoons pendant un certain temps, est mobilisée pour intervenir dans le conflit d’Aroostook, qui met en cause des bûcherons américains et se résorbe avant le moindre combat réel. N’empêche que pendant quatre mois, la troupe patrouille le long des routes et de la frontière entre Woodstock, Fredericton et Saint John.

Onze troupes de cavalerie distinctes existent en 1848. Lorsque toutes les onze sont regroupées en vertu de l’ordonnance générale n o 1 de la Milice du 4 avril 1848, elles forment le régiment New Brunswick Yeomanry Cavalry. Cette date est reconnue comme celle de la fondation officielle du 8th Canadian Hussars.

Poursuivre la lecture : 8th Canadian Hussars.

Date de modification :