Des réservistes de Montréal prêtent main-forte à des Canadiens en Colombie-Britannique

Article / Le 11 septembre 2017 / Numéro de projet : 17-0137-bc-fires

Par Affaires publiques de Force opérationnelle interarmées (Pacifique)

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d'images.

Victoria (Colombie-Britannique) — Deux réservistes nouvellement formés de l'Armée canadienne ont eu un été occupé, rendant des services d’honneur à la tombe du Soldat inconnu à Ottawa et aussi dans le rôle de spécialistes du renseignement dans cadre d’opération LENTUS, combattant les inondations et les feux de forêt sur les deux côtes du pays. L'opération LENTUS est la réponse des Forces armées canadiennes aux incendies de forêt, les inondations et les catastrophes naturelles au Canada.

C’est pendant leur congé, après avoir terminé leur cours de Qualification élémentaire en leadership (QEL), à Valcartier, au Québec, que le caporal Shanne Solarik et le caporal François-Olivier Lachaine, ont été appelés pour participer à l’opération LENTUS 17-04, au quartier général de la Force interarmées (Pacifique) (FOI[P]), à Victoria, en Colombie-Britannique (C.-B.)

Le cpl Lachaine et le cpl Solarik, tous deux de la 4e Compagnie du renseignement à Montréal, ont été invités à participer au déploiement pour offrir du renfort à la FOI(P), en raison de l’état d’urgence provoqué par les feux de forêt dans la région. Les deux réservistes ont rapidement accepté ce rare honneur, qui leur demandait de se rendre à l’autre bout du pays pour appuyer leurs collègues de la côte Ouest. À peine 48 heures après avoir reçu l’appel, ils se trouvaient à bord d’un avion en direction de l’Ouest du Canada, où ils n’avaient jamais mis les pieds avant.

Leur passage en C.-B. n’est qu’une des affectations de ces deux réservistes cette année. En avril, les deux hommes étaient à Ottawa pour participer à l’opération DISTINCTION, connue sous le nom de Programme national des sentinelles, lors de laquelle ils ont monté la garde à la tombe du Soldat inconnu. À la fin de leur dernière journée à Ottawa, ils ont été rappelés à leur unité d’attache afin d’être envoyés directement à l’opération LENTUS 17-03, pour venir en aide aux sinistrés dans le cadre des inondations au Québec. Le 8 mai, le caporal Solarik et le caporal Lachaine ont été envoyés à Pierrefonds, dans la région de Montréal, en compagnie de la 34e Groupe-brigade du Canada, qui est situé à Montréal, au Québec.

Pendant leur déploiement, qui a duré deux semaines, ils ont transmis le renseignement au commandant de la brigade et à son état-major, concernant les inondations dans leur zone d’opérations. Il s’agissait de leur première expérience lors d’une opération ayant des répercussions directes sur la vie de citoyens canadiens. « C’était ma première opération et c’était un grand honneur d’aider les victimes des inondations et de servir mon pays », rapporte le cpl Solarik en parlant de sa participation à l’opération LENTUS 17-03.C’est maintenant à l’autre bout du Canada qu’ils présentent le renseignement — non pas sur le niveau d’eau, mais sur la plus intense saison de feux de forêt dans l’histoire de la Colombie Britannique. Les deux caporaux sont arrivés dans la nuit du 17 août et étaient prêts à travailler à 5 h le lendemain, pour se préparer à assumer leurs fonctions. « Le 19, nous étions déjà en train de présenter la situation à une salle pleine d’officiers supérieurs, dont le commandant intérimaire de la FOI(P), le commandant de la Force opérationnelle aérienne et leurs états-majors supérieurs. C’était une expérience très intéressante. Nous n’avions jamais eu d’auditoire composé de tant de hauts gradés. Ça révèle à quel point, comme spécialistes du renseignement, nous devons être prêts à analyser et à transmettre l’information très rapidement », rapporte le cpl Lachaine.

Même si les réservistes occupent habituellement des emplois civils à temps plein ou sont étudiants, le cpl Lachaine et le cpl Solarik ont libéré leur emploi du temps pour prêter main-forte à leurs compatriotes canadiens. Leur officier superviseur, le capitaine Doug Thurber, souligne les efforts des spécialistes du renseignement de la Première réserve dans cette opération. « La FOI(P) a eu la chance d’avoir des renforts; d’abord de la 6e Compagnie du renseignement, et maintenant de la 4e Compagnie du renseignement. Le cpl Lachaine et le cpl Solarik sont d’excellents exemples du rôle de réservistes de la Première réserve — c’est-à-dire qu’ils doivent être prêts à partir en déploiement au pays. Ce sont des soldats très enthousiastes, qui ont participé à deux déploiements l’un à la suite de l’autre, qui ont pris les devants pour devenir chefs subalternes entre les opérations, en suivant le cours de QEL. Ce sont des réservistes prometteurs », souligne le capt Thurber.

Après l’opération LENTUS 17-04, le cpl Lachaine et le cpl Solarik ont l’intention de continuer à travailler comme réservistes, que ce soit au Canada, outre-mer ou dans le cadre d’un autre déploiement opérationnel.

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne

Vous cherchez une superbe carrière à temps plein? Les Forces armées canadiennes embauchent. Voyez les occasions d’emploi ici : https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/campagnes/emplois-en-demande.html.ca/en/department-national-defence/campaigns/in-demand-jobs.html

Et souvenez-vous, vous pouvez aussi occuper un emploi à temps partiel : un soir par semaine et une fin de semaine par mois au sein de la Réserve de l’Armée canadienne.

Pour vous joindre à la Réserve de l’Armée, commencez par vous rendre au manège militaire local de votre collectivité ou région. Si vous cherchez un métier en particulier, vous devez vous joindre à une unité qui offre ce type d’emploi.

Parcourez cette liste d’unités de la Réserve pour en trouver une près de vous : http://www.army.forces.gc.ca/fr/reserve/index.page#unit

 

Date de modification :