CI 2 Div CA - État-major

Commandant du Centre d'instruction

Lieutenant-colonel Perreault

Le Lieutenant-colonel François Perreault est né à Lévis, Québec. Il s’est enrôlé dans les Forces armées canadiennes en 1996. Après avoir complété sa formation au Collège militaire royal du Canada, il joint le 12e Régiment blindé du Canada en 2001. Il occupe plusieurs postes au sein du Régiment tel que chef de troupe de chars, chef de troupe d’appui, capitaine de bataille, officier des opérations, commandant d’escadron de reconnaissance de la brigade et commandant de l’escadron de commandement et services.

Comme instructeur, il a été muté à l’École de leadership et des recrues des Forces canadiennes (2004-2007). Ses autres affectations hors Régiment incluent un arrêt à Ottawa au QG de l’Armée canadienne comme G35 Continental et G33-3 International (2010-2012) et comme gérant de carrière pour les officiers blindés (2016-2017). Il a aussi servi comme conseiller spécial auprès du commandant général de l’Armée américaine en Europe en tant qu’officier d’échange en Allemagne (2017-2020). Son poste le plus récent était celui de chef d’état-major du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada.

Il s’est déployé deux fois en Afghanistan sur l’opération ATHENA au sein d’un escadron de reconnaissance, une première fois en 2004 à Kaboul et une seconde fois en 2008 à Kandahar.

Le Lieutenant-colonel Perreault est titulaire d’un baccalauréat en études militaires et stratégiques du Collège militaire royal du Canada et d’une maîtrise en études militaires et de défense de l’Australian National University. Il a complété le cours de commandement et d’état-major australien en 2015. Il a été promu à son grade actuel en mai 2017.

Lui et sa conjointe Julie sont les fiers parents de Gabrielle, 5 ans.

Sergent major régimentaire du Centre d'instruction

l’Adjuc Martin Durand

Né à La Tuque au Québec, l’Adjudant-chef Martin Durand s’est enrôlé dans les Forces armées canadiennes en août 1989. Après son instruction élémentaire de recrues, ainsi que sa formation de génie de combat à la Base des Forces canadiennes de Chilliwack en Colombie-Britannique, il est affecté, en août 1990, au 5e Régiment de génie de combat (5 RGC) à Valcartier où il y occupe une multitude de postes au sein de l’unité.

Durant la crise d’Oka en aout 1990, il est déployé sur sa première opération domestique en tant que membre de la troupe 2 du 51e Escadron de génie de compagne (ESC). En 1993, il prend part à sa première mission de l’Organisation des Nations Unies (ONU) en ex-Yougoslavie et une deuxième fois en 1995. Par la suite, il est déployé en République centrafricaine en 1998. Il obtient son grade de caporal-chef en 1999, et ensuite, il est affecté à l’École du génie militaire des Forces canadiennes (EGMFC), en aout 2000, comme instructeur.

Promu au grade de sergent en 2001, il est affecté à nouveau au 5 RGC, et en aout 2003, comme commandant de section au sein de la troupe 2 du 51e ESC. En 2004, il est déployé pour la troisième fois en ex-Yougoslavie en tant que sergent des opérations de la troupe de génie. En 2006, il est déployé à nouveau, mais cette fois en Afghanistan, avec l’équipe de liaison et de mentorat opérationnel (ELMO) en tant que commandant-adjoint de la troupe de Forces de protection. En décembre 2006, son convoi est attaqué par un attentat suicide. À la suite de sa réaction durant l’attaque, il se voit décerner une mention élogieuse du Commandant de COMFEC.

En 2008, il est promu au grade d’adjudant et occupe la position d’adjudant de la troupe 2. En 2009, il est déployé pour une seconde fois en Afghanistan en tant qu’adjudant des opérations du Régiment de génie. En 2011, il est affecté au Centre d’instruction du secteur du Québec de la Force terrestre en tant qu’adjudant des normes de la Division. La même année, il est affecté au 32e Régiment de combat à Toronto.

Promu au grade d’adjudant-maitre en 2012, il revient au 5 RGC comme sergent-major du 51e ESC et du 58e Escadron de support. En 2015, il est déployé au Kuwait en tant que sergent-major de CSFOI. Il se voit décerner une autre mention élogieuse par le commandant de JTF-IRAK. À son retour, il est affecté à Longue-Pointe comme sergent-major de la garnison.

En avril 2018, il est promu à son grade actuel et affecté à Gagetown en tant qu’adjudant-chef de l’Unité d’essai et d’évaluation de l’Armée canadienne (UEEAC). L’Adjudant-chef Durand occupe, depuis mai 2019, le poste de SMR du Centre d’instruction de la 2e Division du Canada.

Il est marié à Nathalie Gagné et ils ont eu deux enfants, Vanessa et David. Ils sont aussi grands-parents d’une petite-fille nommée Florence.

État-major

Commandant Adjoint – Major J.M.M. Simard

Capitaine-adjudant – Capitaine J.E.J. Boily

Instructeur-chef – Major J.B. Gagnon

Sergent-major à l’instruction – Adjudant-maître M. Cloutier

Officier des opérations – Major P.L.M. Morin

Chef des normes – Capitaine F. Ouellet

Commandant du Centre de simulation  - Capitaine J.P.F. Picard

Compagnie de commandement

Commandant – Major J.B. Gagnon

Sergent-major – Adjudant-maître M. Cloutier

Compagnie A

Commandant – Major S. Khelil

Sergent-major –
Adjudant-maître J.R.S. Noiseux

Compagnie B

Commandant – Major J.M.P. Paquet

Sergent-major – Adjudant-maître P.J.M.N. Larrivée

Compagnie C

Commandant – Major F. Beauvais-Beaudry

Sergent-major – Adjudant-maître M.L.M. Gagné

Compagnie Appui

Commandant – Major M. Purtak

Sergent-major – Adjudant C. Potvin

Compagnie des services

Commandant – Major J.G.S. Hamel

Sergent-major –
Adjudant-maître J.J.F. Bastien

Soutien à l’entraînement de la réserve –
Adjudant-maître P.M.M. Jean

Service technique du camp Vimy – Sergent S.A. Boutet-Paquet

Date de modification :